Le mot du maire



Janvier 2018

Nous avons aujourd'hui dépassé la moitié du mandat que vous nous avez confiés en 2014 et je me réjouis du travail accompli, dans cette période difficile pour les finances publiques.

Malgré tout nous avons pu, grâce à une politique d'économie mais également en optimisant les subventions publiques, réaliser de nombreux travaux sur lesquels je ne reviendrais pas aujourd'hui sauf pour l'un d'entre eux.

En effet, je suis extrêmement fier que la commune de Leyrieu ait pu, en 2017, concrétiser un projet qui nous tenait à cœur de longue date: je veux parler de la bibliothèque municipale «La Fontaine». Ouverte au public en septembre, cette dernière compte déjà 95 adhérents, soit près de 12 % de la population communale. C'est dire si cette équipement était attendu.


Ouvrir une bibliothèque en 2017, c'est mettre en avant l'idée que c'est ensemble, par l'ouverture à la connaissance et à la culture, que nous pourrons continuer à bien vivre, malgré nos différences et dans le respect de chacune et de chacun.

Cette réalisation nous tient également à cœur car elle est le fruit de l'investissement de nombreux bénévoles qui portent son fonctionnement. Elle est le symbole de l'intérêt que portent les habitants de notre village pour la chose commune, nouvelle preuve que Leyrieu n'est pas un village «dortoir» mais une commune vivante au sein de laquelle les énergies sont bien là.


Ces énergies on les retrouve encore dans d'autres projets, portés par des associations, qui font rayonner notre village.

Je veux parler du festival des Turbulles, de La force du Chêne , qui porte le du Téléthon notamment, mais aussi de L'ACCA , l'association du plan d'eau des Sables, le Sou des écoles , l'USEP, Equita fun et bien sûr Leyrieu Animation.


Les associations de Leyrieu le savent mais je tiens à le dire une nouvelle fois: vous pouvez compter sur le soutien de la municipalité dans vos actions qui créent du lien, de l'animation. Vous pouvez compter sur votre commune pour soutenir les actions portées par des personnes désintéressées, qui œuvrent pour l'intérêt général.


C'est grâce à l'investissement de toute l'équipe municipale que devrait pouvoir voir le jour un autre projet qui nous tient à cœur, comme à beaucoup d'entre vous je le sais, vous être très nombreux à me l'avoir dit. Je veux bien évidemment parler de notre future salle polyvalente.

Cet équipement voit sa pertinence dans les très nombreuses actions associatives qui ont besoin de locaux adaptés pour leurs manifestations. Bien sûr il y a le chapiteau, mais celles et ceux qui l'ont montés et démontés une fois au moins savent à quel point c'est lourd.


Ce projet, engagement électoral de notre équipe en 2014, est en bonne voie.

L’architecte est choisi, le permis de construire déposé pour une construction de plus de 500 m2 de surface totale comprenant une salle de 300 m2.

Le projet sera implanté sur le terrain de Bunet, en face de l’école, dans le prolongement du local technique communal.

Cette construction, à proximité immédiate de l’école, du terrain de jeux et du local technique permet de mutualiser les stationnements, voiries et réseaux existant. Le projet est également implanté à bonne distance des habitations existantes.

Je tiens néanmoins, afin de lever de légitimes inquiétudes, à préciser que l’isolation phonique sera renforcée, que l’accès se fera par un vestibule à double porte et qu’un limiteur sonore sera installé. Un acousticien a pris des mesures de niveau de bruit et la salle sera construite afin de ne pas dépasser le «bruit de fond» habituel.

En ce qui concerne le financement de cet équipement, dont le coût estimatif des travaux approche les 950 000 euro, nous devrions pouvoir compter sur près de 50 % de financement public. Nous avons d’ores et déjà obtenu une subvention de la Région et nous sommes en attente de confirmation de l’obtention d’une subvention du Conseil Départemental de l'Isère.

Nous aurons recours à l’emprunt et le reste sera autofinancé par les économies réalisées ces dernières années.

Bien évidemment, et comme nous nous y étions engagé, aucune augmentation d’impôt ne sera effectuée pour financer ce projet.

Si tout se passe comme prévu, les travaux pourraient débuter à l’automne de cette année.


En ce qui concerne communauté de commune, les Balcons du Dauphiné :


Notre territoire est en mouvement et se structure afin d’être plus efficace et de rendre plus de services à la population. 2017 a été une année de travail intense pour les élus mais les dossiers avancent.

La Communauté de Commune n’est pas une strate de plus du prétendu mille-feuille. Cette expression est un non-sens utilisé par des politiques mal intentionnés. Une communauté de communes, c’est faire ensemble ce que l’on ne peut faire tout seul.


Les Balcons de Dauphiné proposent des services à nos habitants : services en direction de la petite enfance (haltes garderies, mini crèches, réparties sur le territoire), enfance et jeunesse (centre aérés, accueils des mercredis AM…). La communauté de communes met à la disposition de ses habitants des permanences de conseils en architecture pour vous aider dans vos projets de construction, des permanences liées au logement, des aides pour l’amélioration thermique des bâtiments et pour la lutte contre l’habitat indigne par le biais de l’OPAH.

Dans le domaine culturel , la communauté de communes propose deux festivals : « isle en scène » et « Le solstice de Brangues ».

En direction des scolaires, ce sont des intervenants musicaux qui interviendront dans nos écoles. La nation scolaire sera également une compétence prise en charge par les Balcons des 2018. Et j’en oublie…

Et beaucoup est encore à faire, afin de développer, ensemble, notre projet pour ce grand territoire qui compte désormais à l’échelle de la métropole lyonnaise.


Vous pouvez compter sur mon investissement pour participer pleinement à la construction de notre territoire, en veillant à ce que nos communes restent l’échelon de la proximité démocratique indispensable. Dernier maillon palpable de la vie en commun et du projet de vie définit ensemble.



L’avenir est entre nos mains, pour peu que l’on s’en donne la peine. Je citerai à ce propos Antoine de St Exupéry : "Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible."


Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter, en mon nom, ainsi qu’en celui du Conseil Municipal, tous mes vœux pour cette nouvelle année.

Que 2018 vous apporte la santé, le bonheur et la réalisation personnelle dans le respect de chacun.




Jean-Yves Brenier

Maire de Leyrieu

Vice Président de la Communauté de Communes des Balcons du Dauphiné en charge de l'urbanisme et du logement

Vice Président du Syndicat Mixte de la Boucle du Rhône en Dauphiné (Symbord)





:: Comète :: Agence de Communication Lyon - Création graphique : Campagne